Gérard Jugnot inaugure son double de cire à Grévin

Publié le par parcattractions.fr

«Bienvenue à Ganaswinga, Dar la dirladada», a chanté sur scène une formation réduite des «Choristes» à l'occasion de l'intronisation du comédien, réalisateur et producteur Gérard Jugnot à Grévin lundi soir.

Grâce à vous «tout le monde est enfin devenu quelqu'un», a souligné Daniela Lumbroso, membre de l'Académie Grévin présidée par Bernard Pivot. «Grâce à vous encore, le Français n'est pas si moyen que ça», a-t-elle ajouté en référence aux nombreux rôles de »Français moyens» tenus par Gérard Jugnot avant son succès à l'échelle internationale avec «Les Choristes».

Découvrant son personnage de cire, assis, en smoking et col de chemise à col cassé ouvert, mais sans barbe ni moustache, «Mon Dieu qu'il est laid, et pourtant c'est bien moi!», s'est écrié Gérard Jugnot, ajoutant: «au moins, celui-là ne dira pas de conneries...»

»Je me sens tout drôle, c'est un peu comme si l'on me remettait une Légion d'honneur populaire», a-t-il confié à l'Associated Press après la cérémonie.

Interrogé sur le problème des violences urbaines, l'acteur n'a pas esquivé: «je ne suis pas dans ma tour d'ivoire», a t-il assuré. Mais «quand je vois ce qui se passe dans les banlieues, je reste perplexe face à certaines contradictions». Et de conclure: «je ne veux pas dire que 'la vie est belle', mais je suis heureux d'aider à la rendre plus vivable.»

Source : AP

Publié dans Revue de Presse Europe

Commenter cet article