Eurodisney réduit sa perte nette de 35%

Publié le par parcattractions.fr

Eurodisney réalise pour son exercice 2005 un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 1,076 milliard de dollars grâce à l'augmentation des dépenses par visiteurs. Toutefois son EBITDA ressort en baisse de 5% à 117,1 millions d'euros en raison de la hausse de ses coûts salariaux.

La perte nette du groupe est de 94,9 millions d’euros en 2005, en baisse de 50,3 millions d’euros par rapport à la perte de 145,2 millions d’euros en 2004, du fait principalement de l’impact de la restructuration financière et juridique achevée en février 2005.

Ainsi, Eurodisney dégage sur son exercice un flux de trésorerie d'exploitation de 18,4 millions d'euros contre 124,6 millions en 2004. Cette forte baisse s'explique par le paiement des redevances de licence et de la rémunération du gérant au titre de l’exercice 2004 et l’augmentation des paiements d’intérêts.

Mais la solidité financière du groupe s'améliore avec des capitaux propres de 295,7 millions d'euros, contre - 59,9 millions un an auparavant et une réduction de 12% de l'endettement net. En outre, coté perspectives Eurodisney devrait ouvrir de nouvelles grandes attractions en avril 2006 (Buzz Lightyear Laser Blast), au cours de l'exercice 2007 (Toon Studios) et 2008 (Tower of Terror).

Karl L. Holz, Président d’Euro Disney S.A.S, a déclaré que "Les résultats de l’exercice montrent que 2005 est une année de transition. Les indicateurs fondamentaux du Groupe nous permettent aujourd'hui d'être confiants dans l’avenir. En outre, nous avons commencé à mettre en place le plan de croissance défini lors de la Restructuration. Nous sommes déterminés à tenir nos engagements de retour progressif à la rentabilité du Groupe".

Notre Opinion : Les premiers signent du redressement sont là. Par ailleurs, les nouvelles attractions devraient relancer la fréquentation du parc Eurodisney. Toutefois, son statut de "penny stock" (valeur de moins de 1 euro) en fait une valeur très spéculative.

Source : Le Figaro

Publié dans Revue de Presse Europe

Commenter cet article