Cap'découverte: Paul Quilès annonce son départ

Publié le par parcattractions.fr

Le député du Tarn Paul Quilès (PS) a annoncé aux élus de la région de Carmaux son départ des deux syndicats contrôlant le parc multiloisirs Cap'Découverte dans le cadre d'une réorganisation des structures de ce parc lourdement déficitaire. Paul Quilès présidait jusqu'à présent le SID (Syndicat Intercommunal de la Découverte) qui gère le fonctionnement du parc de loisirs du carmausin et le SMAD (Syndicat Mixte d'aménagement de la Découverte) en charge les investissements. Un accord est intervenu, selon Paul Quilès, avec le Conseil Régional de Midi Pyrénées et le Conseil Général du Tarn afin que le SMAD soit dissous et que le SID devienne un Conseil Syndical unique avec une nouvelle équipe dirigeante. M. Quilès avait annoncé en septembre qu'il comptait "conduire Cap'Découverte jusqu'à la mise en place d'une structure de gestion adaptée", faisant écho à une mission du Conseil régional recommandant "une nouvelle gestion par des professionnels".

"Mon premier objectif était la résolution du déficit sans qu'il soit fait appel au contribuable, c'est fait", a souligné le député. Début octobre, une subvention exceptionnelle globale de 1,4 million d'euros avait été accordée par l'Etat aux six communes du bassin minier de Carmaux afin de soulager la pression fiscale liée à Cap'Découverte. "Le deuxième était la mise en place d'une structure unique car il était très difficile de gérer le site avec les deux structures que sont le SID et le SMAD".  "Les objectifs sont atteints, je passe la main comme je l'avais annoncé", a précisé Paul Quilès à l'AFP tout en ajoutant: "Je resterai disponible en tant que député pour aider la nouvelle équipe dans la gestion de ce dossier". Même si la création du nouveau conseil Syndical demandera quelques mois, la nouvelle équipe dirigeante devrait être en place d'ici à la fin 2005, selon le député du Tarn. M. Quilès a confirmé que "divers projets avancent" pour redresser Cap'Découverte, notamment la vente, déjà entamée, de 130 hectares de terrains constructibles pour 20 millions d'euros, et la construction de cinq éoliennes produisant 10.000 Kwh.

Source : France3

Publié dans Revue de Presse Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article