Disney Cruise pose l'ancre à Marseille

Publié le par parcattractions.fr

Pour Georges Azouze, Président de l'association France Ferries & Croisière et Président de Costa France, Top Cruise à la capacité de devenir le grand rendez-vous professionnel de la croisière. En effet tous les acteurs de la croisière étaient présents pour cette manifestation organisée par le Club de la Croisière de Marseille.

Représentant 48 enseignes de croisières différentes, les agences de voyages découvrent un panorama complet pour appréhender l'offre croisière dans toute sa diversité. Des navires de charme à petite capacité aux palaces flottants de plus de 3.000 passagers, la croisière dispose aujourd'hui d'une offre variée accessible à tous.

La croisière profite à tout le monde

Ce produit est devenu une composante inexorable du tourisme et nul ne peut désormais ignorer la lame de fond qui arrive en Europe. L'annonce des prévisions laisse d'ailleurs perplexe.

De 4,4 millions passagers en 90, se sont aujourd'hui (en 2004) 13,4 millions de vacanciers qui ont choisi une croisière dans le monde. Bien sûr l'Amérique du Nord, à elle seule représente 80 % des ventes, mais l'avenir est désormais à l'Europe.

Avec un taux de pénétration actuel de 1%, contre 4% aux USA, le marché de la croisière à encore un bel avenir devant lui. On estime que d'ici 10 ans, l'Europe passera de 2,8 à 10 millions passagers !

Face à ce déferlement de nouveaux passagers, les chantiers navals européens (Italie, France, Allemagne et Finlande) s'affairent pour produire tous les deux mois un navire de 2.700 passagers. Plus de 23 navires sont actuellement en construction ou en commande !

Si la bataille se situe aujourd'hui chez les chantiers navals et les grands armateurs qui cherchent à acquérir de nouvelles parts de marché, les grands ports sont également au coude à coude pour imposer leur infrastructure. Pour Jacques Pfister, Président de CCI de Marseille, Marseille doit atteindre d'ici 5 ans le million de passagers.

Le chemin est encore long avec 364.800 passagers aujourd'hui et des objectifs de 400.000 en 2006. Mais les indicateurs sont aux vert. Alors pourquoi ne pas espérer ? La compagnie Disney Cruise qui exploite deux navires de 2800 passagers, ne va t'elle pas s'aventurer en 2007 dans la citée phocéenne pour effectuer 8 escales avec le Disney Magic ?

Fréquentation timide

La croisière est un formidable marché pour les grandes villes portuaires. Selon une récente étude, l'activité croisière a générée à Marseille un impact économique direct, indirect et induit de 49 millions d'Euros et a crée 464 emplois. Chaque passager injecte en moyenne 150 € dans l'économie locale.

Devant cette profusion de bons résultats, comment les ventes en France évoluent-t-elles ? Plutôt timidement. Pour Pier-Luigi FOSCHI, administrateur du groupe Carnival et PDG de COSTA Monde, invité d'honneur, c'est au tour de tous les acteurs de la croisière de communiquer pour former et éduquer, agent de voyages et vacanciers.

Et, on mesure le travail de fond qui reste à parcourir. Alors que plus de 700 rendez-vous ont été initialement effectués pour cette 5ème édition de Top Cruise, les stands étaient désespérément vides pour cette première journée.

Source : Tourmag

Publié dans Revue de Presse Europe

Commenter cet article