Sea World, Orlando: un musée vivant pour petits et grands

Publié le par parcattractions.fr

 
 

 
Rien de plus naturel pour la Floride, État presque entièrement entouré d'eau, que d'accueillir un paradis aquatique artificiel.

D'une superficie de plus de 80 ha, le SeaWorld Adventure Park n'est évidemment qu'une goutte d'eau dans l'océan, mais on y re­trouve néanmoins une quantité impressionnante de spectacles, d'attractions et d'expositions révé­lant les mystères de la planète bleue.

ATTRAITS
Les quelque 20 000 créatu­res qui y ont élu domicile viennent d'aussi près que la baie de Tampa et d'aussi loin que l'Antarctique. Vous découvrirez dans ce parc marin, le plus connu du monde, des baleines de la taille d'une maison, des poissons-clowns de la taille d'un orteil, des phoques de jais luisants et des invertébrés au­réolés de rose. Il y a également des dauphins enjoués, des pingouins attachants, des otaries moustachues et des loutres espiègles, mais aussi des espè­ces moins connues, tels les macareux, les petits garrots, les poissons-licornes et les anguilles furtives.

Plusieurs de ces animaux évoluent dans les grandes piscines bleues qui parsèment le paysage luxuriant de Sea­World. Chaque jour, des mil­liers de personnes s'entassent dans des gradins autour de ces réservoirs pour voir ces fasci­nantes bêtes à l'œuvre, que ce soit au jeu ou au travail: des baleines qui sifflent et font des sauts, des phoques qui se tapo­tent mutuellement le dos, et des dauphins qui nagent sur le dos.

Les hôtes de la mer (auxquels s'ajoutent quelques humains) volent décidément la vedette des spectacles qui ont contribué à la renommée mondiale de SeaWorld. Mais l'endroit offre beaucoup plus que des specta­cles. Ce parc thématique dou­blé d'un centre de recherche, réalisé au coût de plusieurs dizaines de millions de dollars, scrute ainsi les mystères du monde du silence avec plus de 30 spectacles et attractions de premier plan. Et il brosse un tableau réellement saisissant de l'océan, que ce soit par son gigantesque aquarium de co­raux, sa banquise intérieure, naturellement occupée par les pingouins, ou son antre de requins redoutables.

En dehors de ces expositions, le parc a l'air d'une toile marine en mouvement. Les goélands percent l'azur de leurs cris, et une brise saline balaie de tendres pelouses. Des étangs rocailleux épousent les contours de jardins surplombés de palmiers, et des flamants rose bonbon laissent leurs empreintes un peu partout sur le sable. Enfin, des vedettes rapides traversent en vrombis­sant un lagon dominé par la Sky Tower, haute de 122 m; point de repère de SeaWorld, cette tour ressemble à une aiguille bleue plantée sur le rivage.

Dans ce décor océanique, vous verrez évoluer d'habiles danseurs polynésiens de même qu'un sculpteur de châteaux de sable. Vous pouvez aussi vous prélasser au soleil sur la plage du lagon, une boisson glacée au rhum dans la main.

Si cela vous semble corres­pondre à l'image qu'on se fait de la Floride dans ce qu'elle a de plus touristique, c'est que tel est bien le cas. Depuis son ouverture en 1973, SeaWorld constitue en effet un attrait éducatif sur la vie marine tout en vous donnant la possibilité de vous détendre à souhait.

Quoi qu'il en soit, force est de reconnaître qu'il ne s'agit plus du parc thématique le plus «gentil» et le plus «sage» qui soit. En cette ère du tou­jours plus grand, toujours plus fort et toujours plus explosif (sous peine de devoir déposer son bilan), les lieux appartien­nent désormais à Anheuser-Busch et se dotent de tous les atouts nécessaires pour affron­ter la concurrence. La flamme du capitalisme se distingue jusque dans le nouveau nom du parc, «SeaWorld Adventure Park», sans parler de l'aménagement d'une nouvelle entrée qui en met plein la vue et de l'addition de quelques manèges du tonnerre. «Journey To Atlantis» et les immenses montagnes russes Kraken of­frent une expérience sans pa­reille, tandis que le Discovery Cove voisin permet de s’approcher des dauphins, des pastenagues et d’autres ani­maux marins.

Cela dit, d'ici à ce qu'il soit entièrement rénové et revitalisé, SeaWorld demeure un endroit où vous pouvez vous la couler douce tout en vous arrêtant à ce qui se passe sous les mers. Il s'agit d'ailleurs, pour beaucoup de gens, de leur seul lien véritable avec le mystérieux univers sous-marin.

QUELQUES PRÉCIEUX CONSEILS
S'il s'agit de votre première visite, vous vous attendez sûrement à affronter une foule aussi nombreuse qu'à Universal Orlando ou Disney World. Mais n'ayez crainte, car Sea­World est rarement engorgé, et tout y est si relaxant et si bien organisé que les files d'attente y sont presque inexistantes. Il est toutefois très important de se rappeler que les principales attractions de SeaWorld pren­nent la forme de spectacles, de sorte que vous avez tout avan­tage à planifier votre journée en fonction de ceux-ci. Il est im­possible de les voir tous, mais vous pouvez tout de même en voir la plus grande partie.

SeaWorld vous aide d'ailleurs à faire les meilleurs choix en fonction de vos besoins grâce à son Map and Show Schedule, qui change tous les jours. Peu importe ce que dit l’horaire, ne manquez pas les spectacles au Sea Lion and Otter Stadium et au Shamu Stadium.

Donnez-vous au moins 45 min de jeu entre les spectacles; vous aurez ainsi le temps d'aller aux toilettes et d'apprécier les expositions secondaires telles que Tropical Reef et Penguin Encounter. De cette façon, vous pourrez également arriver 15 min avant le prochain spec­tacle et vous assurer d'un siège. Certains spectacles affichent complet assez vite, surtout au milieu de la journée. Si vous avez de jeunes enfants, assoyez-vous près d'une allée afin d'avoir facilement accès aux toilettes durant le spectacle. Les parents voudront aussi prévoir une halte au terrain de jeu du Shamu's Happy Harbor vers le milieu de la journée. Les enfants adorent en effet toutes les activités formidables aux­quelles ils peuvent s'y livrer, tandis que les parents se délec­tent de ses coins ombragés. Surtout, pas de précipitation; une grande partie du charme de SeaWorld, c'est que vous pouvez en faire le tour à votre rythme et sans vous bousculer.

SERVICES
Poussettes et fauteuils rou­lants:
Offerts en location au Stroller Gift Shop, à l'entrée principale.

Centre de services aux nour­rissons (Baby Services):
Situé à côté du Friends of the Wild Gift Shop. Des tables à langer sont également disponibles dans la plupart des toilettes ou à proxi­mité de celles-ci.

Casiers:
Vous les trouverez près de la sortie. Il vous en coûtera de 1$ à 1,50$ chaque fois que vous les ouvrirez.

Animaux de compagnie:
Ils ne sont pas admis. Vous pouvez cependant utiliser les chenils climatisés aménagés à droite de l'entrée principale. La pension y est de 6$ par jour.

Enfants perdus:
Signalez tout enfant égaré à l'Information Center, à l'entrée principale.

Service de collecte des paquets (Package Pickup):
Ce service gratuit vous évite d'avoir à traî­ner vos achats toute la journée. Demandez simplement aux commis des boutiques de Sea­World d'envoyer vos sacs au Shamu's Emporium, où vous pourrez les réclamer au mo­ment de quitter le parc.

Bureau des objets perdus et trouvés:
Il se trouve à l'intérieur des Guest Services.

Services bancaires:
Vous trou­verez des guichets automati­ques (distributeurs de billets) à l'entrée principale et un peu partout dans le parc. Pour changer des devises étrangères, rendez-vous au guichet des Guest Relations à l'entrée prin­cipale entre 9h et 15h.

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES
7007 SeaWorld Drive, Orlando
FL 32821, USA
(407) 351-3600
www.seaworld.com

Source: Canoë

Commenter cet article