Maroc : Projet à Echellalat

Publié le par parcattractions.fr

La forêt et les cascades d’Echellalat

La réhabilitation du site des cascades et de la forêt d’Echallelate, situés au nord de la commune urbaine de Mohammedia, est à l’ordre du jour. Un plan d’aménagement de cette zone, longtemps délaissée, prévoit la construction d’un hôtel, d’un terrain de golf, la création d’un aquaparc, d’un grand parc de loisirs et de distractions… Tout un programme et un nouveau souffle pour toute la région !

Aujourd’hui, déjeuner aux cascades de Echellalat ! Ah, les cuisses de grenouilles et les escargots de chez Robert la grenouille ; et les longs moments passés à admirer le paysage des cascades… ». Beaucoup d’entre nous s’en souviennent encore avec nostalgie. Ce petit paradis perdu (momentanément) risque de devenir aujourd’hui un des plus grands centres de loisirs de la région. En effet, outre sa vocation industrielle, Mohammedia est aussi une destination touristique qui dispose de réelles potentialités. Deux grands projets y sont prévus : une Marina (sur 13 hectares) et un grand parc de loisirs qui prendra place à la forêt d’Echellalat. la région d’ Echellalat située à 10 kilomètres de Mohammedia relève de la commune du même nom.
Par ailleurs, le Programme de Développement, Régional Touristique du Grand Casablanca (vision 2012) comprend l’identification et la protection des zones d’intérêt écologique (Sidi Abderrahmane, zone Echellalat…). Il est donc clair que le projet de réhabilitation de la forêt (60 ha) et du site des cascades (40 ha) s’insère parfaitement dans ce cadre de développement durable de la Commune Rurale d’Ech-challalat. Celle-ci dispose de deux sites naturels (forêt et cascades), possédant de nombreux atouts.
Ils peuvent incontestablement faire de cette zone une destination touristique très prisée. L’aménagement du site des cascades d’Echellalat s’inscrit dans les orientations prioritaires de la Préfecture de Mohammedia. Le but est de redonner à cette zone son prestige d’antan et d’y créer un espace de distraction et de loisirs, tout en respectant la vocation naturelle du site. Les autorités locales souhaitent aussi concilier investissements et environnement. Or, le lieu présente l’avantage d’être à mi-chemin entre Mohammedia et Casablanca. Il pourrait donc attirer de nombreux visiteurs et investisseurs potentiels. Il est à préciser que depuis 2003, la Préfecture de Mohammedia compte deux communes urbaines (Mohammedia et Aïn Harrouda) et quatre communes rurales (Ben Yakhlef, Echellalat, Sidi Moussa El Majdoub et Sidi Moussa Ben Ali). Elle est donc tout à fait concernée et d’ailleurs, très active sur le terrain. Pour faire revivre ce site magnifique, la contribution de la région au financement de ces deux projets est de près de 8 millions de DH.


Réhabilitation de la forêt et des cascades d’Echellalat
La forêt attenante au site des cascades appartient au Domaine forestier (Eaux et Forêts). Elle couvre une surface d’environ 60 hectares, entièrement boisés. Très fréquentée par une population provenant essentiellement du Grand Casablanca, elle manque cruellement d’infrastructures d’accueil. Afin de rendre le site plus attrayant (pour les promeneurs, mais aussi pour les investisseurs), deux variantes ont été étudiées. La première consiste à préserver la forêt dans son état naturel, tout en y apportant des aménagements : points d’eau, lieux pour des repas en plein air (tables adaptées, bancs…). La seconde propose d’y installer des centres sportifs, des établissements hôteliers… Mais cette dernière option risque de porter atteinte à l’environnement existant. Elle n’a donc pas été retenue. Un projet d’aménagement de cette surface boisée, financé par la région du Grand Casablanca, est actuellement en cours d’étude. L’objectif est de sauvegarder cette forêt et de la rendre plus accessible. Des sentiers, des lieux de promenade et de campement, y seront ainsi aménagés. Des espaces verts pour l’exercice des sports de marche, jogging, vélos et randonnées sont aussi prévus. Les autorités locales prévoient également de doter la ville d’un grand parc de jeux à l’entrée ouest, en pleine forêt. Un grand parc de loisirs abritera un parc d’attractions pour adultes et enfants, un golf, des lieux de restauration, des unités hôtelières… Les responsables locaux ont pour souci majeur la revalorisation de la région. Ils comptent ainsi tout mettre en œuvre pour accompagner les investisseurs dans leur installation. La forêt, appartenant aux Eaux et Forêts, les procédures n’en seront que plus facilitées. Le but est de créer des emplois (sur la base de projets fiables) tout en respectant l’environnement naturel. « Nous espérons à long terme intégrer un véritable circuit touristique », nous explique un responsable local de la préfecture de Mohammedia


Site des cascades
Non loin de la forêt, la zone des cascades a toujours été un site naturel, très fréquenté surtout par la population casablancaise. Fierté touristique de la Commune d’Echellalat, sa renommée est due à un site magnifique et calme, à ses cascades et à ses restaurants. Depuis quelques années, les équipements du site et son environnement se sont amplement dégradés. Les années de sécheresse et l’exploitation excessive des ressources en eau de l’Oued Hassar ont eu raison de l’attrait principal de ce site unique dans la région. Le cours d’eau qui alimentait les cascades (l’oued Hassar en l’occurrence) s’est progressivement tari. Il s’agit donc de rétablir l’état initial de ces cascades, tout en y apportant des améliorations : parkings, accès facilités, voiries aménagées, réparation du pont (détruit lors des crues de 2002)… Il est également prévu de faire revivre les établissements existants (restaurants, cafés…) et d’en créer d’autres.

Source : La Gazette du Maroc

Commenter cet article