Des vols commerciaux pour Europa-Park

Publié le par parcattractions.fr


C'est fait : le Regierungspräsident de Fribourg, Sven von Ungern-Sternberg, a autorisé hier matin l'aéroport de Lahr à accueillir des vols commerciaux. Cette concession est limitée exclusivement aux vols combinés avec un séjour ou un événement à Europa-Park.

La décision prise par Sven von Ungern-Sternberg (notre photo) entre immédiatement en vigueur. (Photo DNA)

La décision du Regierungspräsident de Fribourg, Sven von Ungern-Sternberg, d'autoriser l'aéroport de Lahr à recevoir des vols commerciaux entre immédiatement en vigueur dans la mesure où toutes les consignes nécessaires au fonctionnement d'un aéroport sont respectées.
 Ce qui ne sera pas un gros problème pour le gérant du BlackForestAirport, Babcock ' Brown, car l'infrastructure existe déjà et les autorisations administratives sont en cours.
 Cette décision fait suite à une enquête publique menée auprès des acteurs régionaux. Sven von Ungern-Sternberg souligne que, malgré les rumeurs souvent présentées comme des certitudes au cours de ces dernières semaines, il n'a pris sa décision qu'hier afin d'agir en connaissance de cause. Seuls la commune de Schutterwald et les aéroports de Bâle-Mulhouse, Strasbourg-Entzheim et Söllingen ont émis un avis négatif.

Les expertises avancent le chiffre de 2 000 créations d'emplois

 L'essor économique pour une région structurellement faible a été un argument de poids. En effet, les expertises avancent le chiffre de 2 000 créations d'emplois directs et indirects grâce à l'augmentation de l'affluence à Europa-Park.
 Pour cette année, on estime que le trafic passagers pourrait atteindre 250 000, soit les allers et retours de 125 000 visiteurs à Rust. Cela représente entre 4 et 6 mouvements aériens par jour selon la saison. En 2011, les prévisions avancent la bagatelle de 1,2 million de passagers - c'est à dire 600 000 visiteurs - par an et une trentaine de vols par jour. Le développement du parc semble assuré.
 Ces multiples vols ont conduit le Regierungspräsident à fixer les horaires d'ouverture de l'aéroport : de 6 h à 22 h, avec un niveau sonore limité à 54 décibels. La requête de B'B pour cinq vols de nuit a été provisoirement écartée. Sven von Ungern-Sternberg a également insisté sur le fait que cet aéroport n'est pas comme les autres, car il est uniquement lié à une destination, Europa-park, et a assuré qu'il en restera ainsi à l'avenir.
 Afin de garantir cette utilisation particulière, il n'y aura ni guichets de compagnie aérienne sur place, ni transports en commun autour de l'aéroport. Tout billet sera uniquement délivré en aller et retour combiné avec une prestation Europa-Park. Dans l'état actuel des choses, seuls les vols intra-communautaires seront permis car le BlackForestAirport n'a pas encore de douane.

« Grâce aux restrictions imposées, l'aéroport ne nuira pas à Strasbourg-Entzheim »

 A la question d'éventuelles discussions avec l'Alsace, Sven von Ungern-Sternberg, qui est un partisan engagé de la coopération transfrontalière, a affirmé avoir eu de nombreux contacts avec Adrien Zeller. Celui-ci se serait montré « compréhensif ». Et le Regierungspräsident d'ajouter : « Il s'agissait ici de prendre une décision administrative avec un maximum d'objectivité. Il est difficile dans ce cas de prendre en compte des arguments d'ordre politique. Grâce aux restrictions imposées, l'aéroport ne nuira pas à Strasbourg-Entzheim, ce que l'on ne peut pas dire de l'arrivée du TGV. En revanche, les emplois créés seront ouverts aux Alsaciens. »

Publié dans Revue de Presse Europe

Commenter cet article