L'étude de PWC sur les parcs de loisirs

Publié le par parcattractions.fr

Dans une étude publiée aujourd'hui, le cabinet Pricewaterhousecoopers prévoit que les parcs à thèmes européens bénéficieront d'un accroissement significatif de la fréquentation dans les prochaines années Un phénomène soutenu en particulier par la création de nouvelles attractions dans les parcs existants.

Tous continents confondus, le marche des parcs à thèmes se porte bien Selon les dernières estimations publiées par le cabinet d'études Pricewaterhousecoopers (Theme Parks and Amusement Parks) les dépenses augmenteront de 4,5% par an entre 2006 et 2010 soit un marche mondial de 27 6 milliards de dollars à cette date compare à 22 1 Mds$ en 2005.

Selon les projections du cabinet l'Asie-Pacifique restera le continent en plus forte croissance avec un taux annuel de 5 9% pour un marché d une taille de 8,2 Mds$ en 2010 (2005 6 1 Mds$).

De leur côte les Etats-Unis maintiendront leur leadership en terme de taille pesant 13 4 Mds de dollars en 2010 (2005 Mds$) et profitant d un taux annuel de croissance de 3,6%.

Enfin dans la région EMEA Europe, Moyen Orient et Afrique les dépenses augmenteront de 4,7% par an, pour atteindre un total de 5,2 Mds$ en 2010. A cette date cette région devrait d ailleurs accueillir 148 millions de personnes contre 133 millions en 2005. De plus le cabinet d études prévoit que les dépenses individuelles atteindront 34 80 dollars contre 30,81 dollars en 2005 (+2 5% par an) en Europe .


De nouvelles attractions attendues

 

Pour l'Europe PWC prévoit que l'addition de nouvelles attractions dans les parcs existants boostera la fréquentation sous la forme de visites répétées. La France devrait notamment bénéficier de celte tendance En 2005 le marché hexagonal a représente 1 Md$ (+2% en un an) et ce chiffre devrait atteindre 1 1 Md$ en 2010 On attend beaucoup des nouvelles attractions de Disney L'étude rappelle que Disneyland Paris a relancé Space Moutain Mission 2 l'année dernière et devrait ouvrir très prochainement Buzz LightYears Laser Blast - base sur le film Toy Story - sa première nouvelle attraction en quatre ans.


Dans les autres pays européens PWC observe une tendance similaire. En Italie, Gardaland, le plus gros parc du pays, s apprête a ouvrir un nouveau théâtre qui hébergera un show inédit . Du côté britannique Alton Towers va ouvrir l'attraction Charlie et la chocolaterie cette année mais également un nouveau grand huit sous le nom de Stealth.

En Allemagne, I étude signale en particulier le succès de la célébration du 30 ème anniversaire d'Europa Park A cette occasion le site a enregistré une fréquentation en hausse de 19 7% en un an soit un total de 4 millions de visiteurs.

 

L'effet positif de la consolidation

 

D'un point de vue stratégique PWC note que la concentration des parcs à thèmes européens entre les mains de capitaux risqueurs est un facteur favorable au marche. PWC fait en effet référence au rachat par Dubai International Capital contrôle par le gouvernement de Dubai du groupe britannique Tussaud s pour 1 5 Mds$ en mars 2005. En août 2005 le groupe américain Blackstone avait finalise quant a lui, le rachat de 4 parcs Legoland et les avait faits fusionnés avec Merlin Entertainments rachetés en avril 2005 pour 189 M$ Le groupe s était engage a financer la création de nouvelles attractions dans ces parcs.

« Le changement de propriété permettra de recevoir du capital supplémentaire pour construire des hôte/s et ajouter des attractions tout en maintenant un modèle de parc a thèmes européen », souligne l'étude PWC rappelle en effet l'échec cuisant enregistre par l'américain Six Flags, qui avait tenté d'importer le modèle de parcs à thèmes américains en Europe, à l'occasion du rachat des parcs Walibi en 1998 PWC ne fait en revanche aucun commentaire sur les possibilités de consolidation à venir.

Source : Tourisme News International

Publié dans Revue de Presse Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article