Que d'eau et d'euros...

Publié le par parcattractions.fr

Refait à neuf et plein d'attractions, CinéAqua, l'aquarium du Trocadéro, est aussi trop cher.

La colline de Chaillot retrouve son aquarium après vingt ans de fermeture Dix-neuf mètres sous terre,

douze mille spécimens de poissons, dont une trentaine de requins, évoluent dans quarante-trois bassins CinéAqua se veut résolument futuriste les visiteurs pénètrent au cœur d'un vortex d'eau, comme des surfeurs dans un rouleau , des robots poissons ondulent au milieu des bancs de caranges bien réelles et quatre salles de cinéma projettent en continu des dessins animes conçus dans les studios de production de CinéAqua Pourtant, malgré ces travaux titanesques (45 millions d'euros), deux mois après son ouverture, l'aquarium flambant neuf peine a atteindre les mille visiteurs par week-end ' La direction analyse cette désaffection par un manque de publicité, elle assure mettre en place cette dernière dès la rentrée A l'accueil, les hôtesses murmurent que des clients sortent mécontents se plaignant du

manque de poissons, des vastes espaces encore non aménagés, de la signalisation mal éclairée, estimant que la visite "trop courte" ne justifie pas le prix demande Car CinéAqua est l'aquarium le plus cher de la planète bleue avec une entrée à 25 € pour les adultes, 12 € pour les enfants Plus que ceux d'Atlanta et de Valence, les plus grands du monde La direction du site justifie cette envolée par ses projections exclusives Le concept n'en demeure pas moins surévalue Au royaume sous-marin de CinéAqua, tous les enfants ne sont pas rois.

Source : Télérama

Publié dans Revue de Presse Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article