La tour Montparnasse candidate à la reprise de Vulcania

Publié le par parcattractions.fr

L'été pourri ne touche pas la tour Montparnasse, au contraire : son 56e étage affiche une croissance de 6 % de ses visiteurs ce mois-ci. Du baume au coeur pour l'exploitant de la plus belle vue de la capitale (la seule d'où l'on ne voit pas la tour), Montparnasse 56.
 
Cette société, détenue par deux familles qui avaient participé à la construction du gratte-ciel parisien, cherche à diversifier son activité. Il y a dix ans, elle a été chargée de gérer la tour de Berlin, avec 1,5 million de visiteurs. Dans un genre très différent, Montparnasse 56 est cette fois candidat à la gestion du parc Vulcania mal en point. Depuis son lancement, le bébé de Giscard a vu sa fréquentation divisée par deux : de 628 000 clients en 2003, il devrait peiner à en attirer 300 000 cette année. L'entreprise perd de l'argent, grevée par 10 millions d'euros de remboursements annuels d'un investissement d'origine de 118 millions. L'Auvergne vient de clore un appel d'offres pour désigner un nouvel exploitant à partir de 2007. Sur les cinq candidats intéressés, la Compagnie des Alpes a jeté l'éponge, comme, semble-t-il, Culture Espaces (Musée Jacquemart André, Arènes de Nîmes...), filiale de Suez. La société d'économie mixte Volcans, l'actuel exploitant, devrait être à nouveau candidate. Le conseil régional procédera à une première sélection le 30 août. Montparnasse 56 propose de redresser la fréquentation en développant une activité complémentaire, plus ludique et familiale, à la thématique des volcans. Via 11 millions d'euros d'investissements déjà prévus et 3 millions annuels consentis ensuite par la Région, son dossier vise l'équilibre en 2008 avec 400 000 visiteurs. « C'est un challenge intéressant », juge Patrick Abisseror, directeur de Montparnasse 56.

Source : Le Figaro

Publié dans Revue de Presse Europe

Commenter cet article