Un été capricieux pour les parcs d'attractions

Publié le par parcattractions.fr

La canicule de juillet et les intempéries du mois d'août ont perturbé la saison estivale des parcs d'attractions en Belgique. Mini-Europe connaît une hausse de visiteurs de 15 à 20  % malgré le mauvais temps du mois d'août. Chez Walibi, on est davantage mitigé.

La saison n'a pas été excellente pour tous les parcs. Mais à Mini-Europe, nous sommes contents. Le parc a connu une augmentation de 20 % en juillet et de 12 % en août, explique Thierry Meeus, administrateur délégué de Mini-Europe et d'Océade.

L'augmentation du nombre de visiteurs est en partie due à la rénovation de l'Atomium. L'Atomium et Mini-Europe se soutiennent l'un l'autre. Ils partagent leurs clientèles. Il ne fait aucun doute qu'une partie de la hausse de visites que nous avons connue est due à la réouverture de l'Atomium, poursuit M. Meeus. Mini-Europe réalise ainsi un de ses meilleurs bilans depuis 10 ans.

Pour ce qui est d'Océade, il y a eu une grande affluence de visiteurs en juillet mais le mauvais temps en août a fait baisser le nombre de nageurs. Il est, par contre, peu probable de combler le manque du mois d'août avec les résultats de septembre, ce mois de rentrée scolaire comptant en effet moins de jours de congé.

Du côté de Walibi et Aqualibi, les chiffres sont contrastés et connaissent des écarts importants entre les deux parcs. Walibi a souffert de la canicule et des intempéries bien plus qu'Aqualibi. D'habitude le parc tourne autour de 500.000 visiteurs et cette année, nous avons connu une baisse de 10 %, affirme Dominique Fallon, le porte-parole de Walibi Belgium.

Par contre, Aqualibi a connu sa meilleure saison depuis 1987, l'année de son ouverture. Nous faisions parfois jusqu'à 6.000 entrées par jour. A tel point que nous avons dû fermer Aqualibi certains jours par manque de place, explique-t-il. L'affluence qu'a connu Aqualibi s'explique par le temps particulier des mois de vacances. Les visiteurs se sont tournés vers la piscine en juillet pour se rafraîchir et en août pour se protéger du mauvais temps. Le porte-parole estime donc que le climat extrême a tout de même eu un effet positif pour le parc dans son ensemble.

Les résultats des parcs d'attractions en Flandre sont dans la même lignée. Le parc Bellewaerde, à Ypres, a connu une baisse de 10 à 15 % par rapport à l'année précédente mais le porte-parole Oliver Snyers estime toutefois que la saison a été bonne.

Le Zoo d'Anvers a également connu une baisse de fréquentation de 5 % par rapport à l'année passée, a fait savoir Ilse Segers, la porte-parole du zoo.

Les parcs Plopsa de la Panne, Hasselt et Coo connaissent un léger retard sur les chiffres de l'année précédente. Cela est surtout dû aux intempéries du mois d'août. Le mois de juillet a par contre connu une hausse de 4 %.

Source : La Libre

Publié dans Revue de Presse Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article