Le Puy du Fou se dote d'une Villa Gallo-Romaine

Publié le par parcattractions.fr

Ce premier établissement hôtelier sera thématisé. 100 chambres pouvant accueillir jusqu'à 5 personnes. Le nombre de séjours de 2 et 3 jours en augmentation.

Quatrième parc à thème français, le Puy du Fou s'inscrit de plus en plus comme une destination à part entière. "Nous avons une augmentation très forte des demandes de séjours de 2 et désormais de 3 fours, déclare David Nouaille, directeur marketing et commercial. Nous avons dû nous adapter, offrir de nouveaux produits packages et même nous diversifier dans notre métier en devenant également hôtelier." Le Puy du Fou va effectivement offrir à sa clientèle la possibilité de dormir sur place et ainsi d'éviter de devoir reprendre sa voiture pour parcourir la dizaine de kilomètres le séparant des hôtels de la région - souvent surbookés en haute saison. La Villa Gallo-Romaine qui ouvrira ses portes pour la 29e saison du parc, soit mi-avril 2007, permet un accès à pied direct et bénéficie d'une entrée privilégiée. Totalement thématisé, du jardin intérieur au restaurant, en passant par le personnel, l'hôtel "va plonger les visiteurs dans un voyage dans le temps". Il comptera une centaine de chambres, toutes extensibles pour 5 personnes afin de privilégier les séjours en famille. La chambre sera affichée au prix de 70,50 euros par adulte et 30,50 euros par enfant, et les offres packagées hôtels + parc seront dévoilées mi octobre dans la nouvelle brochure et sur le salon du MIT international (du 18 au 21 octobre). Elles seront disponibles aussi bien en direct que chez les autocaristes, les agences et les TO (Lagrange, Selectour, Vendée Resa en partenariat avec Afat Voyages...). Au regard du nombre de visiteurs par jour (7 000 en moyenne sur l'année, avec des pics à 20 000 en haute saison), un hôtel d'une centaine de chambres peut sembler mince. Mais David Nouaille l'explique : " C'est réellement un nouveau métier pour nous. Nous entrons dans une phase de test et allons étudier le fonctionnement d'un hôtelavant de nous pencher sur de nouveaux projets. "

 

Source : Le quotidien du Tourisme

 

Publié dans Revue de Presse Europe

Commenter cet article