Un projet à l'américaine...

Publié le par BAPST

Pour vivre heureux, vivez sous cloche

A côté de Syracuse, Disneyland aura l’allure d’un bac à sable. Bob Congel, un promoteur milliardaire de 70 ans, compte faire de cette ville moyenne située dans le nord-ouest de l’Etat de New York “la destination la plus visitée et la plus sécurisée du monde”. Les Américains nous ont habitués aux réalisations géantes. Celle-ci sera pharaonique : 1 stade, 3 parcours de golf, 1 parc de 60 hectares, un port de plaisance, 8 casinos, 1 méga-aquarium, 90 parcs d’attractions, 472 musées, 65 000 chambres d’hôtel, sans oublier une cité technologique ni la reconstitution d’une colline et d’une cité toscane. Le tout sous cloche, protégé du froid et des intempéries par une vaste armature en verre, et sécurisé grâce à un système mis en place par la société genevoise WISeKey en collaboration avec Microsoft.

Nom de code du projet : DestiNY USA. Coût : près de 5 milliards de dollars. Ses promoteurs escomptent attirer 20 millions de visiteurs par an. A Syracuse, il fait froid. Les promoteurs ont prévu de protéger leur site sous une immense voûte, donnant à l’ensemble des airs de vaisseau spatial géant. Avec 25 °C, ce sera le printemps tous les jours : de quoi attirer toute l’année les cohortes de touristes étrangers qui se rendent dans cette région pour se mouiller sous les chutes du Niagara. Sans parler des habitants de la région : Syracuse est située à environ 200 kilomètres de Toronto et à moins de 300 kilomètres de New York ou de Montréal. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les Etats-Unis ne plaisantent pas sur la sécurité. Celle-ci sera assurée grâce à des cartes d’identification remises aux visiteurs. “A l’intérieur comme à l’extérieur du complexe, la traçabilité de ces cartes sera totale”, assure-t-on chez WISeKey, qui vient par ailleurs d’annoncer la création, sur place, de 500 nouveaux emplois dans les mois à venir.
Roland Rossier
L'Hebdo, Lausanne

Commenter cet article