Bientôt un musée Grévin Belge ?

Publié le par parcattractions.fr

Beloeil ouvre son château aux célébrités

DR

L'histoire de la Belgique à travers 121 personnages en silicone. Visible dès le 16 septembre, l'expo pourrait accoucher d'un musée permanent.

Imaginez un musée, dans la lignée du Grévin à Paris ou de son équivalent londonien (Madame Tussaud's), entièrement dédié à des personnalités belges. Grâce à un partenariat entre la Région wallonne, l'ASBL Idée fixe et la fondation Prince de Ligne, ce concept sera bientôt moulé de cire au château de Beloeil. Du 16 septembre au 20 novembre, un tapis rouge y sera déroulé à une galerie virtuelle de célébrités du Plat Pays. Neuf mois de gestation auront été nécessaires pour donner vie à cet ambitieux projet reposant sur un budget de 600.000 euros.

Imaginée dans le cadre éphémère du 175e anniversaire de la Belgique, l'expo a pour vocation d'être permanente. Elle a imposé à ses concepteurs des choix cornéliens parmi les personnages dignes de représenter notre Royaume dans des domaines aussi hétéroclites que l'architecture, la science, l'industrie, le sport, l'art pictural, la littérature, la gastronomie, le cinéma, la musique classique, sans oublier le monde politique et les têtes couronnées.

Au coeur de ce château des célébrités, les visiteurs partiront à la découverte de visages plus ou moins familiers. Epinglons Victor Horta, Adolphe Sax, John Joseph Merlin (l'inventeur des patins à roulettes), de grands voyageurs tels Mercator et Gérard Blitz (fondateur du Club Med), l'astronaute Dirk Frimout, des hommes d'Etat (Paul-Henri Spaak, Jean Rey), des figures industrielles (Cockerill, Empain, Solvay), des sportifs (Merckx, Ickx, Goethals, Pfaff, Henin), des humoristes (Raymond Devos et Geluck), une palette de peintres (Magritte, Delvaux, Ensor, Rubens), des écrivains (De Coster, Michaux, Simenon, Yourcenar), des acteurs et réalisateurs (Poelvoorde, Emilie Dequenne, Cécile de France, André Delvaux, les frères Dardenne), des compositeurs (César Franck) et interprètes contemporains (Brel, Adamo, Maurane), des figures majeures de notre histoire (Charlemagne, Philippe le Bon) ainsi que nos souverains.

La sélection n'est pas exhaustive, souligne Cédric Monnoye, directeur de l'ASBL, mais notre volonté est d'enrichir cette collection et de créer d'ici 3 ans un musée permanent, histoire de doper l'attractivité de ce château qui peut accueillir 200 personnages. L'expo va servir à tester le produit et à jauger sa rentabilité sur le plan touristique.

Pour réaliser les têtes, les organisateurs ont fait appel à un expert, Georges Dejardin, maquilleur et perruquier au sein des ateliers de l'Opéra royal de Wallonie. A la cire, j'ai préféré le silicone translucide qui permet d'aboutir à une ressemblance optimale, tout en facilitant l'implantation de fibres dans le cuir chevelu et de prothèses médicales en cristal pour les yeux. Quant à l'habillage de ces mannequins, ajustés à la morphologie de chaque célébrité, il a été confié à des stylistes italiens qui se sont inspirés de toiles et photos pour les défunts. Les modèles vivants, eux, ont offert des vêtements. A l'image de la robe qu'Emilie Dequenne portait lorsqu'elle reçut la Palme d'or. L'idée est de convier le public à une soirée de gala costumée dans l'écrin du château de Beloeil où les convives les plus illustres sont sur leur trente et un. Voilà pourquoi Poelvoorde délaissera sa tenue kitsch de Cloclo et Justine sa jupe et sa raquette...

Source : Régions.be

Publié dans Revue de Presse Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article