Le Safari Parc d'Oulmès au secours du manque d'infrastructures

Publié le par parcattractions.fr

12287 visiteurs seulement en 2004 à Khémisset

Le secteur du tourisme n'est pas très développé dans la province de Khémisset.
En 2004, elle n'a enregistré que 12287 arrivées et 14669 nuitées. Pourtant elle ne manque pas de potentialités puisqu'elle recèle d'innombrables atouts naturels et culturels qui pourraient faire d'elle un pôle touristique d'excellence dans la Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër.
Pour commencer, le Lac Dait Erroumi (100 hectares) représente un atout touristique majeur.

Situé à 15 km de la ville de Khémisset, ce site naturel enchanteur draine chaque année des milliers de touristes parmi les amateurs de pêche, de ski-nautique et de planches à voile…

Outre ce lac, Khémisset possède de vastes étendues de forêts. Ces forêts riches en gibiers (El Harcha et Tiliouine) attirent beaucoup de chasseurs. Les pique-niqueurs et les amateurs du tourisme vert y trouvent également un espace agréable et reposant.

Les stations thermales de d'Oulmès et de Sidi Ali ajoutent à l'attractivité de Khémisset. Sans parler de la source «Lalla Haya» dont les vertus thérapeutiques attirent des milliers de visiteurs surtout les week-ends.

Mais les touristes ne se rendent pas à Khémisset uniquement pour admirer la beauté des paysages naturels, ils s'y rendent également pour admirer la richesse culturelle et la diversité artistique de Zemmour et de Zayane. Les nombreux Moussems organisés offrent aux visiteurs de la province la possibilité d'admirer des tableaux folkloriques pittoresques. Les expositions d'artisanat permettent également aux visiteurs d'admirer des produits typiquement locaux comme le tapis Zemmouri.

Toutefois, malgré cette richesse naturelle et culturelle, les atouts touristiques de la Province de Khémisset demeurent inexploités en raison notamment de l'insuffisance de l'infrastructure hôtelière. Cette province ne compte en effet que trois hôtels classés (un hôtel 4 étoiles, un hôtel 3 étoiles et un hôtel 2 étoiles) dont la capacité d'accueil ne dépasse pas 260 lits.
L'insuffisance des investissements dans ce secteur explique donc en grande partie la morosité du secteur du tourisme.

Afin de pallier cette insuffisance, le conseil de la région Rabat Salé-Zemmour-Zaer avait lancé il y a un peu plus d'un an, l'idée de créer un projet touristique d'envergure : le Safari Parc d'Oulmès.
Le projet s'étalera sur 5300 hectares et comprendra un complexe sportif, un parc d'attractions, un golf et un ensemble touristique. L'idée est à la fois originale et ambitieuse, mais beaucoup ne croient pas à la faisabilité de ce projet.

Ils estiment à juste titre qu'un Safari parc demandera des moyens financiers colossaux que la Région n'a pas.
En attendant le renforcement de son infrastructure d'accueil, Khémisset ne peut compter que sur sa richesse naturelle et culturelle pour attirer les touristes. Cette année, les autorités locales viennent d'organiser le premier festival de la ville. Une initiative louable puisqu'elle est de nature à mettre en valeur les atouts de la ville et à vendre ses potentialités.

Source : le Matin.ma

Commenter cet article