A la tête de Walt Disney, Robert Iger succède au flamboyant Michael Eisner

Publié le par parcattractions.fr

endredi 30 septembre à minuit, Robert Iger, jusqu'ici numéro deux du groupe, a pris ses fonctions de PDG de la Walt Disney Company, tournant, en douceur, une page de l'histoire du studio hollywoodien.

M. Iger, 54 ans, succède à Michael Eisner, 63 ans, qui quitte son poste un an avant l'expiration de son contrat. A l'issue de son long règne de vingt et un ans, autoritaire et flamboyant, M. Eisner s'est éclipsé discrètement. Détenteur de 14 millions d'actions (environ 344 millions de dollars au cours de 24,13 dollars à la clôture, vendredi), il est le plus gros actionnaire privé de la société mais ne conservera pas de bureau au siège social de Burbank (Californie).

Depuis sa désignation à l'unanimité par le conseil d'administration, le 13 mars, M. Iger, qui avait été adoubé par son prédécesseur, a déjà repris en main le groupe de divertissements et de médias, tentant d'apaiser les controverses récentes. Il a rouvert les négociations avec Steve Jobs, le patron du studio d'animation Pixar, qui s'était querellé avec M. Eisner lors des discussions sur le renouvellement du contrat de distribution qui vient à terme en 2006. Pixar a créé des films à succès, distribués par Disney, comme Toy Story, Monstres et Cie, Le Monde de Nemo, Les Indestructibles. Le nouveau PDG a aussi fait la paix avec Roy Disney, le neveu de Walt Disney, qui avait mené la fronde anti-Eisner en 2004.

Né le 10 février 1951, M. Iger a débuté en présentant la météo sur une chaîne locale de sa ville natale d'Ithaca, dans l'Etat de New York. Il a été embauché par la chaîne de télévision ABC en 1974 et il a gravi les échelons jusqu'à devenir président en 1994. Il a oeuvré au lancement de la série culte "NYPD Blue" et est entré chez Disney en 1996, lors du rachat d'ABC par le groupe californien. En 2000, il a été promu vice-président du groupe.

Après plusieurs années de pertes, ABC vient de décrocher la première place des audiences dans la tranche démographique la plus convoitée, celle des adultes de 18 à 49 ans. La chaîne a renoué avec le succès grâce à la série "Desperate Housewives". En 2004, le secteur télévision, câble et radio a représenté la part la plus importante du chiffre d'affaires du groupe (38 %), devant la production et la distribution de films (28 %).

Côté cinéma : Flightplan, un film d'action avec Jodie Foster, a pris la première place au box-office, avec une recette de 25 millions de dollars dès son week-end de sortie, les 24 et 25 septembre. Et Disney a été le premier studio hollywoodien à annoncer, le 15 septembre, son investissement dans la distribution numérique des films.

M. Iger a déjà déclenché une controverse avec les exploitants de salles, en envisageant une sortie quasi simultanée des films en salles et sur DVD, qui pourrait bouleverser l'économie du cinéma.

En guise de passation de témoin, le 12 septembre, côte à côte sous des dragons rouges, M. Eisner et M. Iger inauguraient le parc d'attractions de Disney à Hongkong. Cette année, Disneyland fête son 50e anniversaire et le secteur des parcs d'attractions contribue pour 25 % au chiffre d'affaires.

Source : Lemonde

Commenter cet article