Disney World: une fabrique de rêves

Publié le par parcattractions.fr


Texte et photos: Gina Desjardins
 


Pour célébrer en beauté son 50e anniversaire, Walt Disney World inaugure ce printemps une nouvelle attraction dans le parc thématique Animal Kingdom: les montagnes russes L’Everest, un manège qui promet des sensations fortes pour petits... et grands!

Retourner à Disney World m’excitait drôlement. La dernière fois que j’ai visité ce parc d’attractions mondialement connu, j’avais 14 ans. Je n’en avais gardé que de bons souvenirs. C’était magique: on s’était tellement amusé! On avait tous fini par porter un chapeau avec des oreilles de Mickey...

Comment ne pas tomber sous le charme de Disney World? Le ciel y est d’un bleu qui tire sur le mauve, on peut y admirer des feux d’artifice tous les soirs et il y a des attractions pour tous les goûts! Celui qui ne trouve pas le moyen de s’y divertir a certainement perdu son cœur d’enfant...

Formule pour tous
Je me demandais tout de même comment j’allais m’y sentir maintenant que je suis une adulte. Après tout, n’est-ce pas surtout un endroit familial? Oui, mais pas essentiellement. Quoi qu’il en soit, j’y ai passé une semaine fantastique. Tout a tellement changé!

Walt Disney World compte désormais six parcs thématiques, dont deux sont à caractère aquatique. La taille de l’ensemble serait deux fois celle de Manhattan. Incroyable, mais vrai! Il faudrait des semaines pour en faire entièrement le tour. En quatre jours, je n’y ai fait qu’une brève incursion.

Saviez-vous qu’il existe aussi un downtown Disney? Il s’agit d’un endroit parfait pour les adultes. Ce n’est pas pour rien qu’on a nommé l’endroit Pleasure Island (île des plaisirs). Les activités n’y manquent pas.

Tout d’abord, on y trouve un grand choix d’établissements pour les mordus de magasinage. Avec ses boutiques de cigares, de vêtements et de lunettes de soleil et le Virgin Megastore, ce lieu nous offre bien plus que des toutous et autres produits du genre.

On peut également assister au spectacle La nouba, présenté par le Cirque du Soleil, aller au cinéma au AMC Pleasure Island, assister à une soirée de comédie (comedy night) ou aller voir notre artiste préféré à la salle de spectacle House of Blues (Cyndi Lauper et No Doubt, entre autres, s’y sont déjà produits).

Et pour ceux qui aiment sortir, il y a un bar pour tous les goûts musicaux. Qu’on préfère la musique hip-hop, disco, dance ou rock’n’roll, on y trouve notre compte. J’ai été agréablement surprise de voir un groupe de musiciens live reprenant nos chansons préférées au Rock’n’Roll Beach Club.

Il y aurait de plus en plus de groupes d’amis, notamment des filles, en vacances à Disney World. Les femmes peuvent s’y amuser tout en se sentant en sécurité. De plus, rentrer à l’hôtel n’est jamais un problème, puisque des navettes gratuites ramènent les clients au bercail. Celles-ci passent toutes les 20 minutes, et des taxis sont toujours disponibles pour les plus pressés.

L’Everest: la nouvelle attraction
Ce qui fait la différence à Disney World, c’est le souci du détail. Grâce aux animations qu’on y organise, même les manèges pour les plus petits sont intéressants. Mais les amateurs de sensations fortes ne sont pas laissés pour compte. Qui n’a pas entendu parler, entre autres, de la Tower of Terror, cet ascenseur qui chute de plusieurs étages? On a même pensé à rendre l’attente moins ennuyeuse en misant sur un décor fantastique.

Rien n’a été laissé au hasard pour l’Everest, le nouveau bébé de Disney au parc Animal Kingdom. L’équipe d’Imagineering a passé six ans à faire de la recherche sur les légendes qui entourent le yéti en Chine et au Népal. On a même organisé une expédition dans les montagnes himalayennes! Une équipe de Discovery Networks a d’ailleurs suivi les chercheurs dans leur périple, appelé Mission Himalayas. On pourra voir le reportage sur les ondes de cette chaîne au printemps, au moment de l’ouverture officielle de l’Everest.

Avant de se rendre aux montagnes russes proprement dites, on pénètre dans une reproduction du village qui se trouve au pied du mont Everest. Pendant qu’on fait la queue, on traverse un musée consacré au yéti et aux expéditions en montagne. Ce n’est pas moins de 2 000 objets en provenance d’Asie qu’on peut admirer. Qui a dit qu’on s’ennuyait dans une file d’attente?

C’est à bord d’un vieux train qu’on traverse la montagne gardée par le yéti. Mais l’engin se bute à des rails brisés, puis il repart en marche arrière, traversant des cavernes plongées dans l’obscurité totale. On y verra d’abord une image projetée de l’abominable homme des neiges qui réduit les rails en miettes... jusqu’à ce qu’on tombe face à face avec la bête, un audio-animatronics de la taille d’un mammouth, visiblement mécontente qu’on se soit aventurés sur son territoire. Intéressant? J’y suis allée quatre fois de suite!

L'EVEREST DE DISNEY WORLD EN BREF

  • La montagne fait un peu moins de 61 m (200 pi).

  • On y fait une chute de 24,4 m (80 pi).

  • La longueur du trajet est d’environ 1,6 km (1 mille) et la durée, d’environ deux minutes.

  • Pour recréer un village similaire à celui qui se trouve au pied de la célèbre montagne, on a planté plus de 900 bambous, 10 espèces d’arbres et 110 espèces d’arbustes. Pas moins de 1 800 tonnes d’acier ont été utilisées.
  • À ne pas manquer
    Mordus de sensations fortes et de manèges? Voici mon palmarès des attractions.

  • Magic Kingdom: Splash Mountain et Space Mountain
  • Epcot: Soarin’, Test Track et Mission: Space
  • MGM Studios: Rock’n’Roller Coaster et Tower of Terror
  • Animal Kingdom: Everest, Dinosaur et Kilimanjaro Safari
  • Les attraits d’un séjour clés en main

    • En plus des centres d’activités pour enfants, qui donnent aux parents la chance de profiter des divertissements pour adultes, un service de gardiennage est aussi offert. Il n’y a donc aucune raison que les grands ne s’amusent pas autant que les petits.
    • Lorsqu’on donne notre numéro de carte de crédit à la réception, on reçoit la clé de notre chambre qui se transforme en carte tout usage. Tous les achats peuvent se faire grâce à celle-ci, et l’hôtel porte le tout sur notre carte de crédit à la fin de notre séjour. Ne pas avoir à garder d’argent sur soi et n’avoir qu’une seule facture à rapporter, c’est toujours pratique.
    • La plupart des employés sont bilingues. Le drapeau sous leur nom indique dans quelle langue, autre que l’anglais, ils peuvent communiquer avec vous. Vous n’avez donc qu’à chercher le drapeau de la France.
    • Pas besoin de transporter ses paquets toute la journée. Nos achats peuvent être livrés à notre hôtel sans aucuns frais.

    Pour se renseigner sur les activités, les tarifs et les forfaits spéciaux offerts: www.disneyworld.ca ou 1 407-WDW-STAR

    Source : Canoe

    Commenter cet article