Suisse: Un parc de loisirs s'inspirant "mot à mot" de la Genèse devrait prochaînement voir le jour

Publié le par parcattractions.fr

Le Projet "Genesis-Land" dans le nord-est de la Suisse est de "créer un parc de loisirs pour diffuser le message chrétien comme un contrepoids à la "théorie omniprésente de l'évolution de Darwin".

Selon les informations données par l’agence catholique suisse Apic, l'histoire biblique y serait présentée "de façon historique et non comme un conte mythologique" et comme un contrepoidsà la "théorie omniprésente de l'évolution de Darwin", affichent ses initiateurs.

A moyen terme, ce parc de loisirs devrait s'autofinancer par les contributions des visiteurs. Mais pour l'instant, le projet est encore loin d'être réalisé.

Derrière ce projet se trouve surtout un conseiller d'entreprises de 47 ans, Gian Luca Carigiet, qui a créé "l'association supra-confessionnelle pour la réhabilitation du Livre de la Genèse – ProGenesis". Il cherche ainsi à diffuser en Suisse alémanique l'idée selon laquelle la théorie omniprésente de l'évolution de Charles Darwin est "aujourd'hui comme hier une théorie non prouvée qui a des conséquences morales fatales".

Le récit de la création dans le Livre de la Genèse est au contraire laissé de côté et réduit à l'état de mythe, bien qu'il contienne des indications réalistes sur la façon dont s'est développé le monde, affirme Gian Luca Carigiet. L'association qu'il a lancée propose que dans les écoles suisses le récit biblique de la création soit enseigné avec les mêmes droits que la théorie de l'évolution.

Le parc de loisirs devrait être bâti sur trois principes de base: "La Bible est la Parole inspirée de Dieu; le récit de la Création sera représenté à la lettre et dans un temps de réalisation déterminé (6.000 à 10.000 ans); les récits originels de la Bible seront interprétés de façon historique."

Le parc de loisirs accueillera en son centre l'arche de Noé flottant sur un lac artificiel. Il sera construit selon les indications contenues dans la bible: au moins 138 mètres de long, 22,5 mètres de large et 13,8 mètres de haut, soit la hauteur d'une maison de cinq étages.

Quatre pavillons dans le parc représenteront de façon multimédiatique les quatre éléments de base – la terre, l'eau, l'air et le feu – au travers des récits bibliques : la création, le déluge, le Christ, la fin des temps.

Entre les pavillons, trois circuits présenteront un aperçu de certains thèmes liés à la bible : le monde à l'époque antédiluvienne avec les dinosaures, l'antiquité avec Sodome et Gomorrhe, ainsi que l'exode d'Egypte et l'Apocalypse.

Ensuite, le visiteur pourra découvrir des bâtiments et lieux bibliques reconstitués: le temple de Salomon, un amphithéâtre romain ou la vieille ville de Jérusalem avec des bazars et d'autres commerces. Enfin un restaurant sera couvert par une tente du désert comme à l'époque biblique. Le parc sera entouré de "murailles de Jérusalem".

Le parc de loisirs spirituel ne sera pas qu’un simple musée, mais proposera tout un programme de films, conférences et expositions. "On ne déplace pas les foules avec un musée. Et un simple parc de loisirs ne nourrit pas le visiteur au niveau spirituel. Ce sera donc un mélange des deux", affirme Gian Luca Carigiet, interrogé récemment par le quotidien zurichois "Tages-Anzeiger". (source apic - informations : genesis)

Source : Infocatho/ CPDH

Publié dans Revue de Presse Europe

Commenter cet article